Y avez-vous dansé, Toinou? - Yves Viollier

Publié le par Stephanie

Y avez-vous dansé, Toinou? - Yves Viollier

Suite à un Masse critique spécial de Babelio, me voici avec ce livre dans les mains, livre qui, il faut l'avouer, en dehors de cette proposition, je n'aurais jamais croisé. Mais bon, parfois, il faut savoir être curieux!

Résumé :


L'auteur nous raconte sa rencontre avec Toinou, une grand mère de presque 100 ans, aïeule de sa femme. Il parsème le récit de la vie de Toinou de souvenirs de sa propre vie, de sa rencontre avec sa femme, avec la Dordogne, avec le pays.

Mon avis :

Je crois que je n'ai jamais lu un livre qui porte si bien le nom de "littérature du terroir". Parce que là, on y est, vraiment, en plein dedans. Un terroir du Sud-ouest que je connais peu, il faut l'avouer, mais si on est friand de ce genre, on y est véritablement. L'écriture est agréable, poétique, et partage admirablement bien l'atmosphère de ce sud particulier. Mais malgré ça, je crois vraiment être hors-cible. Je l'ai lu avec difficulté jusqu'au bout, parce que je n'arrête jamais un livre en cours de route, mais c'était long! Aussi long qu'un repas de famille un dimanche midi avec Tatie Huguette, Mémére, pépére et les autres, qui se racontent entre leurs souvenirs de La Mère Durand, mais tu sais, sa fille elle s'est marié avec un Duchemin! Et quand ça finit sur "ah la guerre c'était pas facile hein mais on était dur au mal". Et ça, honnêtement, j'en ai mangé toute ma vie, je ne lis pas ce genre de chose avec plaisir. Parce qu'autant dans les repas de famille, c'est ma famille, et mon histoire. Autant, là, qu'est ce qu'on y fait? Parce que mine de rien, cette Toinou, elle est peut être sympathique ( encore que moi elle ne me l'est pas vraiment), mais il ne lui arrive rien d'extraordinaire qui pourrait justifier un livre à échelle nationale. Un livre de famille, oui, pourquoi pas. Mais moi je ne sais toujours pas ce que je faisais là dedans.

Ma note :

10/20
Un livre du terroir plein de senteur du sud-ouest intérieur, mais c'est comme quand tu tombes sur un album photo d'inconnu. Tu feuillettes avec curiosité, mais à la fin, tu n'en retires pas grand chose...

Publié dans Romans

Commenter cet article